fbpx

Archives de
Mois : janvier 2017

Gérard, celui dont on n’ose pas dire le nom

Gérard, celui dont on n’ose pas dire le nom

Me voici de retour !

Non je n’ai pas oublié ce petit coin 😉
Cet article et les quelques suivants sont dans les tuyaux depuis un bout de temps, mais la fin de l’année a été sportive dans nos bois…
Je voulais depuis quelques semaines/mois vous parler de cette veste, de ce manteau.

Manteau Gérard

Cela faisait un certain temps que je voyais passer sur la toile ce manteau Gérard de République du Chiffon.
A chaque nouvelle création qui apparaît sur mon feed instagram, mon coeur me disait “j’aime !!!!!”. Oui, le style boyish, un brin androgyne, j’aime depuis très très longtemps en me l’interdisant souvent en me disant que ce n’est pas pour moi.
Alors j’ai regardé, encore et encore, en traquant de jolie couturière dont la morphologie s’approcherait le plus possible de la mienne, pour voir si n’y avait un risque majeur de sac à patate….
Et puis non… alors je me suis lancée.

Et sur ce projet, c’est presque le tissus qui était là d’abord. J’ai acheté ce coupon de laine lors de mes années parisiennes, chez “Sacré coupon” je crois ou quelque chose du genre dans ce coin là de Paris.
Mon idée était une belle robe de chambre très très confortable. Je suis une énorme frileuse qui adoooore le cocooning. Finalement je vous la fais courte : ça ne s’est pas fait.
Ce tissus attendait là et me faisait régulièrement de l’oeil. Alors doucement l’idée d’un manteau a germé jusqu’à rencontrer mon amour pour le Gérard.

Manteau Gérard

Je vous avoue que les débuts ont été difficiles.
Je suis une adepte du pdf que j’assemble et découpe plus vite que mon ombre, fastidieux mais simple.
Alors un pdf ou toutes les pièces sont superposées comme sur un patron pochette ou un magazine, c’est la poisse…. ce qui est le cas avec ma version du Gérard.
Une nouvelle version de ce patron est sortie en décembre dernier, mais n’étant disponible directement aux détentrices de l’ancienne version, je ne peux dire si ce détail a été modifié.
J’ai donc décidé de me faciliter la vie avec un papier transparent spécial trouvé dans ma boutique de tissus locale. Mais ce truc est juste horrible, super souple, assez pratique pour décalquer mais pour le transfert sur le tissu ce fut très compliqué…
Mais je l’ai vaincu !!

Manteau Gérard

Pour la doublure, je savais que je souhaitais quelque chose de beau et de chaud, j’ai donc pensé à de la soie.
J’ai trouvé une doublure en soie chez Rascol. C’est exactement ce que je cherchais.
Et en plus de tout cela, dès le début de l’idée de ce projet avec ce tissus j’avais envie d’un dessous de col en cuir ou simili cuir.
Je suis donc allée arpenter mon Emmaüs pour y dégoter une veste en simili-cuir. J’y ai trouvé ce que je cherchais à pas trop cher et assez longue pour y placer une pièce de sous col.
Zou, l’affaire était dans le sac.

Col simili cuir, Manteau Gérard

Ensuite la construction a été assez facile.
Le plus compliqué fut le col, mais en suivant les instructions, et des tutos sur le net,  je suis finalement assez rapidement arrivée à un beau résultat.

Manteau Gérard

Mais à l’essayage, je fus déçue du rendu…. Au niveau des épaules un truc n’allait pas.
J’en suis arrivée à la conclusion première que j’aurais peut-être dû prendre la taille en dessous, et qu’ensuite mon tissu n’était pas bien adapté.
Par contre cela ne m’a pas empêché de beaucoup le porter au printemps. J’avais même mis une grosse épingle à nourrice pour le tenir fermé.
Car même si il ne m’allait pas comme je voulais, il était génial à porter. Pour tout vous dire, je n’arrive pas à dire si il est seyant sur moi, mais ce tissu en laine est d’une légèreté incroyable (je l’ai même pesé 😉 750 gr !!) et la doublure en soie noire est toute douce.
Il est juste parfait à enfiler rapidement sur mes tenues de Maman du quotidien.

Manteau Gérard

Mais après l’été, à l’approche des journées fraîches, j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai repris les épaules pour effacer cet embu en longueur (je ne sais pas si je suis claire, il y avait trop de manche et ça faisait un pic) et posé des boutons, hein tant qu’on y était !

Boutonnière passepoilée, boutonnière tailleur, Manteau Gérard

D’ailleurs, ces boutons sont un reste de je ne sais plus où, et en faisant le manteau j’ai tout de suite su que ce seraient eux.

Pour les boutonnières j’avais peur d’un rendu moyen d’une boutonnière classique avec ma machine pourtant de qualité.
Alors grâce à l’inspiration Instagram, je me suis lancée dans ces belles boutonnières tailleurs ou passepoilées.

Je me suis aidée du tutoriel de cette blogueuse anglaise.
Pour un pas à pas en français, il y a ceci.
Et malgré quelques petits défauts, je suis assez fière du résultat !

Depuis ce jour, il n’est toujours pas parfait, mais je le porte, encore et encore et encore !!!

Manteau Gérard

Alors ais-je envie de le refaire ?

Oui, j’avoue 😉

Oui parce que le modèle me plaît toujours autant, alors tenter une taille en dessous avec un tissus plus lourd devrait rendre aussi bien que dans mes souhaits !!

Et puis je suis folle, mais ces rayures ne vont pas avec tout, alors bien sûr qu’il en faut un autre 🙂

~~~~

Patron : Gérard de République du Chiffon
(le patron PDF ancienne version n’est plus disponible, c’est donc le lien vers la nouvelle version uniquement disponible en pochette que je vous mets)
Modifications : Réduire la longueur des manches au niveau de la tête de manche
Taille réalisée (en suivant les mensurations proposées sur le patron) : L