fbpx
Manteau des neiges

Manteau des neiges

A l’automne j’ai fait le point sur mes manteaux en début d’hiver.

Je suis retombée sur ce manteau avec plaisir. Je l’ai enfilé devant ma glace comme si on me proposait de m’envelopper d’un énorme plaid douillet.
Et j’ai de nouveau un doute. Oui, cela va faire 4 ans je crois, que je l’ai cousu (avec la maternité je perds parfois le fil des choses…), et quand je l’avais fini à ce moment là, et bien je ne l’ai finalement pas porté.
Au-delà du côté imposant je ne savais pas comment le fermer, j’ai essayé en ajoutant une ceinture élastique, mais ce n’était pas heureux du tout…
Je ne suis pas toute mince mais là, ce n’était vraiment pas flatteur.

Alors je l’ai regardé de nouveau, j’ai consulté ma Maman présente à ce moment là, et ensemble on a un peu réfléchi : il fallait revoir les poches et la manière de fermer ce manteau.

J’ai donc dédoublé les poches.
Au lieu d’une poche en deux parties, je n’en ai gardé qu’une que j’ai cousu à la main sur le pan avant du manteau, ceci pour chaque côté.

Pour fermer au mieux le manteau, il fallait mettre des boutons.
J’ai donc trouvé des boutons brun nacrés finement ciselés, et j’ai fait mes boutonnières à la main étant donné le type de tissu.

Il me reste donc à le porter 😉
Avec le grand froid de ce mois de janvier, j’ai finalement ressorti ma doudoune québecoise, mais j’avoue que je l’ai déjà mis une fois avec plaisir !

Bon et ce projet au départ, c’était quoi ?

Au fil de mes feuilletages de magasine Burda, j’avais craqué sur ce modèle : Burda n°121 janvier 2010, manteau 101 de la page 11.

Et présenté comme ça, ça donne envie, hein !

Et puis moi, la moumoute, le confort et le tout doux c’est une immense histoire d’amour. Et quand j’avais trouvé ce tissu (à Paris), j’avais craqué.

Alors les deux se sont naturellement trouvés.

Le tissu se dédouble en une partie “peau” et une partie “poils”, donc il a été “facile” de dédoubler et plier la partie peau pour faire les ourlets.

Et pour l’assemblage, les morceaux ont été posés l’un sur l’autre.

J’adore le grand col, la couleur, la forme évasée, le côté héroïne russe du début du 19ème siecle.

Bref un beau projet que je souhaitais vous présenter.

 

~~~~

Patron : Manteau 101 Burda n°121 de janvier 2010
Modifications : ajout de poches, cors et manches en une seule partie, pas de languettes aux poignets
Taille réalisée  : T. 42 je crois…

Une réaction au sujet de « Manteau des neiges »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :